Call

Neurosciences, énaction, simplexité: nouvelles perspectives pour l’éducation

Éditeurs

Prof. Pier Cesare Rivoltella, Prof. Maurizio Sibilio,
Prof. Pier Giuseppe Rossi
 

Un paradigme culturel semble émerger dans la dernière décennie. Il naît du dépassement des problèmes épistémologiques, politiques et sociales laissés en héritage par le post-modernisme et le constructivisme, mais il ne semble pas choisir radicalement la route de l’objectivisme et il ne coupe pas totalement les racines constructivistes. 
Les approches néo-réalistes et externalistes sont surement présentes et vigoureuses, toutefois le noyau le plus significatif semble être ce qui part de la continuité cerveau-corps-artefact-monde/environnement, selon laquelle le sujet dans sa concrétude neuro-corporelle interagit avec un monde qui se «construit » dans l’interaction même. Ce monde n’est pas externe et immuable à l’activité du sujet ; au contraire il dialogue avec ce dernier. C’est pour cette raison que l’axe axiologique s’adjoint à l’axe ontologique et à l’axe épistémologique.
Le paradigme émerge de la contamination de plusieurs zones d’étude. Dans le domaine neuroscientifique, différentes recherches - celles du groupe de Parme en particulier – montrent que les neurones miroirs présentent une activité aussi bien lorsqu'un individu observe une action que lorsqu'il exécute la même action. De la même manière, les recherches de Varela et les études les plus récentes sur l’énactivisme mettent en évidence la centralité de l’action comme synthèse entre construction et connaissance du monde, en dépassant les modèles computationalistes. 
Les recherches de Berthoz et beaucoup d’études dans le domaine de la motricité proposent une approche pour agir dans les situations complexes, la simplexité, et mettent en évidence, dans les études sur la décision, à quel point l’action n’est pas l’exécution d’un plan cognitif commandé uniquement par le cerveau.
De la même façon, dans les approches extended mind, embodied mind, internet of thinks, réalité augmentée, les technologies sont les éléments d’un « esprit diffusé »; elles sont connectées au corps, même si ne représentent pas l’analogie cerveau-ordinateur.  
Quel impact ce nouveau paradigme peut-il avoir dans le monde de la pédagogie et de la didactique ?
Il y a certainement la nécessité de tenir compte des recherches les plus récentes, sans retomber dans des tentations déterministes, c’est-à-dire ne pas croire que les recherches des autres secteurs soient déjà une réponse aux problématiques éducatives.
Il ne s’agit pas d’appliquer des résultats appartenant à d’autres contextes, mais, plutôt, de partir des aspects paradigmatiques afin de construire un cadre interprétatif d’un côté, d’activer des parcours de recherche cohérents avec le paradigme même et scientifiquement convaincants, lesquels permettent de valider/élaborer les perspectives mêmes, de l’autre côté.                        
La relation entre construire et apprendre est transversale aux études précédemment présentées, c’est pourquoi la contribution des sciences pédagogiques n’est certainement pas secondaire. 
La critique sur des approches idiographiques ne peut pas conduire à récupérer des modèles nomothétiques non cohérents avec les perspectives paradigmatiques, même si la tentation est présente.   
Cet appel vise à rassembler des contributions mettant en évidence une articulation entre le paradigme décrit et les recherches dans le domaine de l’éducation.
Seront acceptées les contributions qui mettent l'accent, même de façon critique, sur les articulations du nouveau paradigme, surtout celles qui intégreront des parcours expérimentaux soutenant les analyses mêmes.
Beaucoup d'espace sera donné aux recherches en contexte international.
En outre,  seront acceptées les contributions strictement cohérentes au sujet proposé.

 
Sujets :

  • Vérification des apprentissages et/ou des pratiques éducatives.
  • Méthodes, techniques et instruments.
  • Epistémologie, épistémologies et co-disciplinarité.
  • Modèles et théories.
  • Environnements et setting.

Normes rédactionnelles : décharger les normes rédactionnelles (Guidelines).

Délais: les propositions devront être déposées au plus tard le 30 novembre 2012.

Evaluation: tous les articles seront soumis à une évaluation en double aveugle. Les résultats de l’évaluation seront communiqués au plus tard le 20 décembre 2012.

Publication : Printemps 2013.

Pour chaque renseignement par courriel: ess@unimc.it

Pour la Rédaction,

Le directeur

Michele Corsi